Home » Evènements » Retour sur l’exposition Art du jeu, Jeu dans l’art au musée de Cluny

Retour sur l’exposition Art du jeu, Jeu dans l’art au musée de Cluny

Le 4 mars s’est terminé l’exposition Art du jeu, jeux dans l’Art au Musée de Cluny. Une occasion en or pour Serial Gamer de revenir sur l’exposition et de remercier Renaud Perez pour les places !

Rien que de se retrouver au Musée de Cluny est exceptionnel en soi. Un lieu magique qui nous plonge dans le Moyen-Age.
Avant de rejoindre l’exposition, nous traversons des salles et croisons un grand nombre de statues ou de bas relief en bois. Tout cela dans un décor historique qui vous plonge dans le Paris du Moyen Âge.

La salle de l’exposition se trouve un peu en contre bas. Une salle avec une hauteur de plafond gigantesque. Le temps de lire le texte d’intro et nous voilà parti à explorer les 250 pièces de l’exposition. D’ailleurs je vois au loin un backgammon qui semble être en ivoire dressé sur sa tranche qui m’appelle !

L'entrée de l'expo

Des les premiers « trésors » on voit que le jeu ne date pas d’aujourd’hui. Les premières pièces retrouvées datent de plusieurs millénaires avant JC. (Désolé je n’ai pas pu prendre de photographies droits réservés sur l’expo.)
Au travers la scénographie de l’expo qui est organisé en thème, on constate que le jeu au départ était réservé à l’élite surtout dans l’antiquité et qu’au fur et à mesure du temps, le jeu s’est démocratisé.

Tellement démocratisé, que les première interdictions de jeux hasards ont été promulguées au 14ème siècle. C’est d’ailleurs à ce moment là que le jeu d’échecs prend ses lettres de noblesse car les dés sont retirés du jeu. De ce fait le jeu devient plus « intellectuel » et échappe aux interdictions de jeu.

On peux suivre aussi l’évolution des jeux à travers les époques. Du jeu des douze caractères de l’époque romaine en passant par le tric trac, le backgammon est définitivement un des plus vieux de l’histoire.

Quand aux cartes, elles apparaissent en Occident à la fin du Moyen Âge. Rois, Dames, Cavaliers et Valets font leur apparition, au même titre que les couleurs et les suites numérales que nous connaissons encore aujourd’hui.

Que ce soir des manuels ou encore des pièces d’échecs, le jeu est intiment lié à l’art, et vice versa.

Un petit regret cependant le fait qu’il n’y pas eu de mentions concernant l’évolution des règles des différents jeux. Un manque que l’on pouvait combler dans la boutique du musée avec un corner dédié à l’exposition, avec des livres et des anciens jeux reproduits. Un vrai mine d’or pour les passionnés.

Et vous ? Vous y êtes allez ? Vous en avez pensez quoi ?

À propos Nicolas BYKOFF

Blogger et Spécialiste en marketing de contenu, je n'ai jamais arrêté de jouer et ce n'est pas les 3 ans que j'ai passé en tant que croupier dans les casinos qui vont dire le contraire ! Une petite partie ?

2 commentaires

  1. Salut Franck,

    Merci pour le commentaire.
    Qu’est-ce qui t’a déçu au Musée de Cluny ?

  2. J’ai ressenti cet expo exactement comme toi, mais n’est pas eu le courage, pour ma part, de laisser un article. Bravo.
    Un peu plus decu par le musée de Cluny par contre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.