Home » jeux » Jeu de plateau » Echecs » ECHECS : Match Rubino – Kramo Championnat de France

ECHECS : Match Rubino – Kramo Championnat de France

Les diagrammes ci-dessous, illustrent ma troisième partie au championnat de France 2013 qui se sont déroulés dans la Ville de Nancy du 11 au 23 août 2013. Il s’agit d’une combinaison à la fois tactique et stratégique.

william-rubino en pleine partie

Ici je joue les blancs et les noirs sont joués par Kramo Sostene. Les blancs jouent et gagnent

chess-board-exercice-1


 Les noirs viennent de jouer au 18 ème coup, le cavalier f6 en h7 qui empêche le pion g4 d’avancer en g5.

Le pion f5 avance en f6, donne un pion pour ouvrir les lignes sur le roi noir.

chess-board-exercice-2 Le cavalier prend le pion f6, le pion c2 avance en c3
attaque le fou en d4 donc ce dernier bat en retraite sur la case b6.

chess-board-exercice-3 Ensuite je met mon fou en g5 pour clouer le cavalier en f6 (si le cavalier bouge, le fou blanc prend la dame noire). Il faut noter que le pion h6 ne peut pas prendre le fou en g5 car le roi noir serait en échec par la dame blanche.
Après la partie, Sostene m’a dit que ce coup lui avait échappé. Il joue alors le roi en g8, ceci implique que le pion h6 peut prendre le fou puisqu’il n’est plus cloué par la dame blanche.
Nous arrivons au diagramme ci-dessous.

chess-board-exercice-4
Je prend le cavalier f6 avec mon fou, les noirs reprennent avec le pion en g7, et ma dame blanche récupère le pion h6, ce qui rétablit l’équilibre matériel.
Le but de cette manœuvre, était de  »doubler » les pions (f7 et f6) pour couper la liaison du roi noir de ses pièces alliées.
Mon adversaire tente de trouver du contre jeu, il pousse le pion d6 en d5 (ce coup libérateur devait être joué bien avant que cette combinaison n’arrive, mais ni moi, ni mon adversaire n’avions pensé que les conséquences seraient si lourdes).
Maintenant que j’ai tissé le réseau de mat, il suffit de passer à l’exécution. J’avance donc ma tour en f3 et abandon.

chess-board-exercice-5 Les noirs ne peuvent éviter la tour f3 d’aller en h3 puis dame en h8 (ou h7) mat.
Mon adversaire très fair-play me dit : «j’ai cherché à pousser d5 toute la partie, quand j’ai poussé, je suis mat».

Cet article vous a plu ? Vous voulez en connaître un peu plus sur les échecs ? Partagez-le

À propos William Rubino

Passionné par les échecs depuis mon plus jeune âge, je joue en club depuis 1996.
Ayant participé à de nombreuses compétitions, je vous fait profiter de mes matchs dans les pages de ce blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.