Home » jeux » jeux de cartes » [TEST] On a joué au jeu de cartes Boss Monster

[TEST] On a joué au jeu de cartes Boss Monster

A la fin de l’été 2014, je suis à la recherche d’un cadeau pour des amis, serialgamers eux aussi. Quoi de mieux qu’un jeu pour des serialgamers. On se dirige donc dans un magasin de jeux d’Utrecht et le vendeur, après nous avoir demandé le profil des joueurs nous recommandent Boss Monster. Bingo ! Ce sera celui-là.

Boss Monster est un jeu qui est né sur Kickstarter en 2012. Le but du jeu faire que votre Boss survivent aux attaques des héros. Pour une fois on est pas le héros et cela change tout !

Des règles simples.

La première chose lorsque l’on achète un jeu c’est l’assimilation des règles. Dans ce cas on ne voulait pas des règles trop longues à apprendre. Le but était de pouvoir jouer avec eux rapidement. On tire un boss chacun parmi les 8 disponibles, on pioche une main et la partie peut commencer. Un élément à garder en tête lorsque vous avez obtenu 10 points d’âmes en provenances des champions c’est gagné. En revanche si vous perdez 5 points de vie vous avez perdu.

Le but du jeu est de créer des pièces avant votre boss. Ces pièces ont des caractéristiques qui permettront de partager les héros présents dans le village. Les héros s’accumuleront à l’entrée du donjon. Votre but les faire mourir avant de subir des points de dégâts.

Au fur et à mesure des parties, les règles deviennent de plus en plus compréhensibles et des stratégies vous apparaissent. Et le plaisir augmente.

Bientôt une version Android, iPhone et PC.

Les deux frères Chris and Johnny O’Neal, créateurs du jeu ne vont pas s’arrêter là. Une version électronique du jeu devrait voir le jour sur PC, Android, iOS et Kindle Fire. Une sortie qui je pense va asseoir encore plus la qualité du jeu et son gameplay.

En tout cas nous on a adoré !

boss-monster-partie

À propos Nicolas BYKOFF

Blogger et Spécialiste en marketing de contenu, je n'ai jamais arrêté de jouer et ce n'est pas les 3 ans que j'ai passé en tant que croupier dans les casinos qui vont dire le contraire ! Une petite partie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.